Présentation

En 2018, la station de Dinard c’est 48 membres tout confondu dont 38 membres équipage opérationnels.

Dans les rangs, 4 patrons et 34 équipiers dont 2 médecins, 1 mécanicien, 1 moniteur de secourisme, 8 plongeurs et 2 nageurs de bord. Tous sont formés au secourisme par le centre de formation et d’intervention (CFI) SNSM de Rennes.

Chaque jour, un équipage d’astreinte est planifié mensuellement suivant ses disponibilités et est déclenché par un bip. Un équipage nocturne fixe est d’astreinte pour la semaine. A la demande du propriétaire de l’embarcation auprès du CROSS, nous intervenons également an cas d’incident matériel panne moteur, carburant, hélice engagée etc…

 

Interventions 2017 :

Du 1er janvier au 31 décembre 2017 :
53 sorties de sauvetage, 29 navires assistés, 56 personnes secourues, 4 sauvées d’un danger réel, 1 décédée.

De nombreuses sorties d’exercices mensuels diurnes et nocturnes sont planifiés afin de conserver une efficacité maximale.

 

Sorties 2017

 

Bilan des activités en 2017

Le tableau ci-dessous résume le nombre de sortie exercice faite en jour et nuit avec plongeurs ou médecins embarqués. De nombreux exercices sont également réalisés avec l’hélicoptère de la sécurité civile de Granville (DRAGON 50). Nous avons aussi réalisé 16 sorties pour dispersion de cendres à la demande des familles ; de nombreuses sorties diverses sont venus en complément.

UNE VOLONTÉ CENTENAIRE
La Société Nationale de Sauvetage en Mer existe depuis déjà 35 ans sous la forme d’une association loi 1901 reconnue d’utilité publique. Son fondement et ses origines remontent à la moitié du XIXe siècle. Née de la fusion de ses deux ancêtres : La «Société Centrale de Sauvetage des Naufragés» (1865) et les «Hospitaliers Sauveteurs Bretons» (1867), la S.N.S.M. a en quelque sorte banalisé ce qui autrefois était des exploits de solidarité entre pêcheurs.

Son siège est à Paris. Son président est actuellement Monsieur Xavier De La Gorce.

 

LE LITTORAL FRANCAIS SOUS HAUTE SURVEILLANCE
Aujourd’hui les Sauveteurs en Mer, 1er maillon de la chaîne de secours avec plus de 50% des interventions, sont regroupés en 232 stations de sauvetage et 26 centres de formation de nageurs sauveteurs.
Ce dispositif représente un maillage serré sur toutes les côtes de France métropolitaines et quelques stations dans les départements d’Outre-Mer.

L’ALLIANCE ET LA PASSION DU PROFESSIONNALISME
La S.N.S.M., ce sont 4500 hommes et femmes, tous bénévoles, qui veillent en permanence sur tout ce qui se passe en mer et le long des côtes. Dans chaque station, un équipage est disponible 24 heures sur 24, ce qui suppose la permanence d’une vingtaine de personnes. Tous de vrais marins enthousiastes, passionnés de la mer et la connaissant bien, qui s’engagent à consacrer gratuitement une partie de leur temps ou de leur vie à aider ceux que la mer maltraite.
Ces équipages, déclenchés par le CROSS, arment une flotte de plus de 160 vedettes et canots et de 450 pneumatiques capables d’affronter toutes mes conditions de mer.

 

crossCorsen1

Cross Corsen

 

UN BILAN SIGNIFICATIF
CrossCorsenLogoEn France, la colonne vertébrale du sauvetage en mer ce sont les CROSS. Ces centres coordonnent tous les moyens existants et mettent en oeuvre les plus appropriés. Une fois sur deux, ils font appel aux équipages de la S.N.S.M. qui secourent chaque année 10 000 personnes en moyenne (équivalent de la population de la ville de Dinard. et sauvent d’une mort certaines environ 600 personnes.

LA STATION DE DINARD, fondée en 1878, s’appelait “Station de Dinard Saint-Énogat“. Station redevenue permanente 24 heures sur 24 le 1er juin 2002 avec l’arrivée de la SNS 290 “Macif Maî Manac’h“. Depuis sa création, 6 canots tous temps et 5 vedettes ont armé la station. La SNS 244 «Commandant LE BOULANGER» est la 6ème unité.